Le club des petites filles mortes

image

Gudule

J’ai été mise sur les traces de ce recueil de 8 romans par l’auteur elle même et je la remercie grandement car c’est sans hésiter le coup de coeur… plutôt cocasse me dirait vous vu le titre assez frissonnant qui donne le ton, mais pour ceux qui me suivent depuis un moment, ils le savent, c’est mon style de prédilection 😉

Je connaissait l’auteur pour ces romans jeunesse alors quand elle m’a dit qu’elle avait exploré les dessous sombres de l’enfance, j’ai sauté sur mon mardi pour trouver ce premier volume, le second attend déjà sagement dans la bibli 😉

Entrons dans le vif du sujet : l’horreur et la jeunesse. C’est bien là le sujet exclusif de ces 8 premiers romans rassemblés… je les aient tous lu, sans lâcher le livre. J’aurais pu alterner mais j’ai été attrocement captivée.

Faisons un rapide tour des 8 titres de ce volume :
– Dancing Lolita : que ce passerait il si l’on trouvait le moyen de rajeunir de plusieurs dizaines d’années ? Ou s’arrêteraient les limites de la perversion pédophile ? Comment faire la différence entre enfant et adultes à l’apparence d’enfant?
– Entre chien et Louve : la réincarnation est chose bizarre… se réveiller dans le corps d’un animal, les instincts se bataillent la place essentiel et quand à travers cette folle aventure dans l’au delà on apprend que toute sa vie n’a été que mensonge, il y a de quoi devenir fou.
Gargouille : les enfants sont cruels entre eux, c’est bien connu. Et quand la vie en communauté s’ajoute, ces blagues que l’on juge innocentes laissent des traces, pour toute la vie.  Une enfant pourrait-elle nourrir sa haine au point de faire souffrir et périr toutes celles qui se servaient d’elles comme souffre douleur?
– La petite fille aux araignées : lorsque l’on subit un choc émotionnel, tout enfant se raccroche à ses repères, mais quand ce sont ces référents au centre du traumatisme alors c’est au fond de soi que l’on trouve la force.
– Mon âme est une porcherie : quel carnage dans la tête d’une enfant lorsque tout bascule… alors on s’imagine un monde, pas toujours très net ni très équilibré, on s’y enferme et on grandit avec… il est donc normal qu’une fois adulte, le manque d’équilibre reste la, voir ai grandit… on s’est créé ses amis, ses amants et sans eux, il ne reste que l’abandon.
Petite chanson dans la pénombre : une vie de village, un drame bien caché et voilà l’âme d’une petite fille errante laissée seule à l’abandon. Alors quand cette petite enterrée voit une amie potentielle arriver au dessus de son trou, elle ne veut pas laisser passer l’occasion. Et si en plus s’offrait à elle l’occasion de se venger, elle n’en serait pas moins ravie. Il faudra prendre garde à ne pas blesser sa nouvelle amie au passage
– La baby-sitter : confier ses enfants n’est pas chose aisée pour une mère mais Lucie a l’air idéale et ce n’est que quelques jours… quelques jours c’est suffisant pour que des démons enfouis refassent surface et pour qu’un drame survienne.
– Repas éternel : la population vieillissante et l’instabilité économique obligera les pays à trouver une solution… et si cette solution était de manger les morts, les chômeurs, les délinquants ? Oh mais ne vous inquiétez pas, un pauvre ne mangera pas un riche, hors de question, c’est une histoire d’étique. Seulement, comme dans toute organisation, il y a du pouvoir et certains abus qui vont avec, entre la nécessité de se nourrir et user d’un cannibalisme pervers, il n’y a qu’un pas.

Les résumés prenant déjà pas mal de place, je ne vais pas trop m’éttendre sur l’analyse mais plutôt parler de mes ressentit.
La plume de Gudule est fluide, envoûtante et ennivrante. Elle m’a fait entrer au centre de ces différents récits, fantastiques certes mais rendus tellement réalistes.

Il m’a toujours été dur de supporter les sévices sur les enfants, réels comme fictifs. Mais étonnamment, la plume de Gudule rend ces histoires terrifiantes supportables.
En bref, un recueil que j’aurais savouré jusqu’à la dernière page, une merveilleuse découverte livresque et un plaisir que j’espère poursuivre avec le second volume. Gudule reste sans aucun doute l’une de mes auteurs favorite.

Publicités

A propos monaventurelitteraire

Les livres font partie intégrante de ma vie... les mots sont l'essence de la communication, élément indispensable à la transmission. Que ce soit à l'oral ou à l'écrit ce sont eux qui nous distingue. La lecture est pour moi un voyage, une échapatoire, un mode d'évasion. Comme certains se consacre à la mode ou à la musique, j'ai voulu à travers ces pages faire partager mon amour pour les mots et les livres. vous faire partager mes voyages à travers mes lectures. En espérant vous transmettre mes plaisirs, vous donner l'envie ou échanger avec vous, chaque post sera consacré à une de mes lectures.
Cet article a été publié dans Littérature. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Le club des petites filles mortes

  1. stelphique dit :

    J’adore aussi la plume de Gudule!!! je compte lire un de ces 4 Entre chiens et louves…..Merci pour ce partage, je me laisserai bien tenter pour la version papier de ce recueil…..
    *petit apparté, il y a une faute sur ton titre*
    a bientôt!!!!!

  2. LadyMina dit :

    Comme toi, je connais l’auteur pour ces romans jeunesses. J’ai tout de même entendue parlé de ce livre à plusieurs reprises et maintenant que j’ai lu ton avis je crois bien que je vais finir par me lancer 🙂

  3. Pooky dit :

    mortes 😉 pas mortent!

  4. pitiponks dit :

    Oh je crois que ça me plairait beaucoup! je note!

    • J’espère que tu l’apprecieras autant que moi 😉 par contre pour le volume 2 j’ai eu extrêmement de difficultés à le trouver alors je penses qu’il faudra acheter les nouvelles indépendamment les unes des autres si elles te tentent aussi 🙂 j’ai gardé sous la main la suite que je compte vite lire 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s