Comment braquer une banque sans perdre son dentier

Image

 

Catharina Ingelman-Sundberg

Je remercie tout d’abord Fleuve Editions de m’avoir fait parvenir cette épreuve contre chronique, c’est un principe que j’adore alors encore une big MERCI  ! :*

Je suis entrée dans l’univers de l’humour dès les premières pages en accompagnant Martha, Le rateau, le Génie, Stina et Anne-Greta dans leurs drôles d’aventures. Nos 5 retraités vivent en maison de retraite. Tout se serrait bien passé si les gestionnaires n’avait pas voulu faire du profil au détriment des habitants. Entre un patron plus habitué à la gestion d’entreprise et Barbro une infirmière en chef qui ne cherche qu’à se faire une place en haut de l’échelle, les conditions de vie de la maison de retraite vont sérieusement en patir. Nos 5 amis vont donc devoir trouver le moyen d’échapper à « cette prison » et encore les taulards sont mieux lotis !

J’espère que vous aurez compris avec ce résumé et le titre du roman tout le burlesque des situations qui suivrons 😉 Les personnages plein de vie, haut en couleurs, surprenants animent le récit chacun à leur façon. Certaines jouerons le rôle de cerveau des opérations, d’autres simplement le rôle d’hommes de main. Ces étonnants petits vieux nous paraissent peu crédibles mais on finit vite par les prendre au sérieux en découvrant l’audace dont ils usent. Un récit très farfelus, qu’ils faut suivre mais pour autant très agréable 😉

On y découvre ce qu’est la vie des personnes agées, sensibilisé à l’isolement de personnes qui s’enfoncent dans le manque d’activités mais qui retrouvent leur jeunesse une fois stimulés. On y trouve également des scènes dans le milieu carcéral (eh oui ! :D).

Pour conclure je dirais que nous sommes en présence d’un roman farfelus et loufoque, des personnages interessants presque attachants pour moi, je n’ai pas rit aux éclats mais j’ai pour autant été conquise par cette lecture. Une dernière citation que je souhaite retenir : « Il vaut mieux un foyer mal rangé et des enfants heureux qu’une maison en ordre et des enfants tristes ».

Sorti le 13 mars chez Fleuve Editions, n’hésitez pas 😉

Publicités

A propos monaventurelitteraire

Les livres font partie intégrante de ma vie... les mots sont l'essence de la communication, élément indispensable à la transmission. Que ce soit à l'oral ou à l'écrit ce sont eux qui nous distingue. La lecture est pour moi un voyage, une échapatoire, un mode d'évasion. Comme certains se consacre à la mode ou à la musique, j'ai voulu à travers ces pages faire partager mon amour pour les mots et les livres. vous faire partager mes voyages à travers mes lectures. En espérant vous transmettre mes plaisirs, vous donner l'envie ou échanger avec vous, chaque post sera consacré à une de mes lectures.
Cet article, publié dans Littérature, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Comment braquer une banque sans perdre son dentier

  1. stelphique dit :

    J’adore la citation!!!!

  2. Kimysmile dit :

    Il a l’air super drôle !

  3. Lysée dit :

    Ca m’a l’air bien sympathique! Je note le titre pour une prochaine lecture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s