La poupée sanglante

ImageGaston Leroux

Mon second livre numérique, et second gratuit 😉 Entre Bram Stocker et Quasimodo, il m’a surprise. Bien qu’écrit dans un style un peu soutenu qui m’a parfois fait décrocher, le contenu n’en reste pas moins intéressant.

Bénédicte Masson est relieur mais il est aussi terriblement seul. On entend pas parler de sa famille et en ce qui concerne les femmes, c’est le néant. Forcément, Bénédicte est loin d’avoir un physique avantageux, c’est même l’inverse complet, il est terriblement moche. Il en est conscient, a finit par l’accepter mais cela ne lui fait pas moins mal pour autant. En face de chez lui vit une famille : le père, la fille et le gendre… et la fille, elle est parfaite, magnifique. Bénédicte ne peux donc s’empêcher de lui vouer un amour caché. Ce qu’il ne sait pas, c’est que la belle finira par approcher la bête mais ce ne sera pas sans entrainer le mal…

Je ne vous en dis pas plus, mais souvenez vous de Bram Stocker 😉 Ce que j’ai vraiment apprécié c’est le mélange des genres, fantastique, dramatique, humoristique parfois, incertain… Tout ça donne un beau mélange qui nous fait passer par divers états émotionnels, nous suivons les émotions des personnages qui varient souvent et nous posons les mêmes questions… Ou se trouve la vérité? Que va t-il leur arriver? Va t-elle mourir (et ce n’est pas des personnages principaux dont je parle, pour le savoir il faut ouvrir ;))

Comme je l’ai dit plus haut, le style d’écriture m’a bien freiné, au départ j’ai même cru que je n’y arriverais pas. Forcément, il a été écrit en 1923… mais l’intrigue a éveillée ma curiosité qui l’a emporté et m’a poussée jusque la fin 🙂 J’ai grâce à ça pu découvrir un genre dans lequel je ne voyageais quasiment pas jusqu’à aujourd’hui : les classiques.

Une lecture qui aura été intéressante 🙂

 

Publicités

A propos monaventurelitteraire

Les livres font partie intégrante de ma vie... les mots sont l'essence de la communication, élément indispensable à la transmission. Que ce soit à l'oral ou à l'écrit ce sont eux qui nous distingue. La lecture est pour moi un voyage, une échapatoire, un mode d'évasion. Comme certains se consacre à la mode ou à la musique, j'ai voulu à travers ces pages faire partager mon amour pour les mots et les livres. vous faire partager mes voyages à travers mes lectures. En espérant vous transmettre mes plaisirs, vous donner l'envie ou échanger avec vous, chaque post sera consacré à une de mes lectures.
Cet article, publié dans Littérature, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour La poupée sanglante

  1. belette2911 dit :

    Je connaissais Leroux pour ses Lupins, mais pas pour ce roman 😉

  2. Le titre fait un peu peur !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s