Mademoiselle délire et ose

Image

 

Apolline PAILLE

Cette couverture pleine de folie et ce titre alléchant m’ont attirée vers ce livre. Malheureusement, j’ai vite déchanté. C’est pas bien compliqué et ce post sera relativement court car… j’ai rien compris !

Cet oeuvre, il me semble, est fondée sur le système du répertoire : une lettre, un mot, un texte en rapport… Tous sur le thème général de l’homme, qui il est et la cause de ses malheurs semble être la femme. Cette femme qui le cadre trop, le contrôle et qui fait de lui exactement ce qu’elle lui reproche… 

Question délire, on est servit, j’ai eu l’impression de me retrouver devant ces devoirs de français que j’étais obligée de décortiquer pour trouver quelque chose à analyser… fatiguant et pourtant il n’y a que 135 pages. J’ai quand même mis deux jours à le lire car j’ai cruellement manqué d’envie.

Ce texte semble aborder l’envie, le « On » (est un con), la paternité, le talent, etc…

Entre indifférence et déception, je zap et change. si quelqu’un connait, que je me suis plantée sur l’interprétation, n’hésitez pas. Peut-être est-ce moi qui manque de culture G ou de recul pour saisir l’essence de l’oeuvre.

Publicités

A propos monaventurelitteraire

Les livres font partie intégrante de ma vie... les mots sont l'essence de la communication, élément indispensable à la transmission. Que ce soit à l'oral ou à l'écrit ce sont eux qui nous distingue. La lecture est pour moi un voyage, une échapatoire, un mode d'évasion. Comme certains se consacre à la mode ou à la musique, j'ai voulu à travers ces pages faire partager mon amour pour les mots et les livres. vous faire partager mes voyages à travers mes lectures. En espérant vous transmettre mes plaisirs, vous donner l'envie ou échanger avec vous, chaque post sera consacré à une de mes lectures.
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Mademoiselle délire et ose

  1. burntoast4460 dit :

    J’ai toujours détesté les devoirs de français (malgré ma maîtrise de philosophie). Je crois que Barthes les détestait aussi. Quand un livre me tombe des mains, je l’abandonne dans le métro 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s